Publicités
Non classé

Comment étudier dans une université Japonaise lorsque l’on est pauvre et ce, gratuitement !

Comment étudier dans une université Japonaise lorsque l’on est pauvre et ce, gratuitement !16-08-09-18-02-15-950_deco

Tout le monde le sait « c’est la money qui dirige le monde c’est la money qui dirige la terre » dixit un fameux poète urbain. Dans ce monde où l’argent est roi, faire des choses gratuitement comme énoncé plus haut semble de l’irréaliste et encore plus étudier dans un pays étranger et encore moins au Japon qui est connu comme être l’un des pays les plus cher au monde.

Mais cela n’est pas impossible et surtout lorsque l’on vit en France le pays ou le pauvre est « roi ».Trêve de plaisanterie rentrons dans le vif du sujet, oui il n’est pas impossible d’étudier dans une université japonaise gratuitement même lorsqu’on n’est pas étudiant d’école de commerce ou d’école d’ingénieur. Oui il est possible, mais il va falloir « charbonner »et faire preuve de régularité.

Concernant la méthode il faut être inscrit à l’université dans un cursus ou la langue japonaise est disponible tels que LLCE ou LEA Ce qui va nous permettre d’obtenir un échange pour étudier dans une université japonaise gratuitement ceci en réglant seulement les frais de votre université française.

Ceci dit pour les plus pauvres d’entre nous c’est-à-dire les boursiers vous n’auriez rien à régler et vous aurez la possibilité de garder votre bourse française au japon cumulé à celle japonaise si vous avez pu assurer les meilleures notes jusqu’à l’année de l’échange, ce qui va vous permettre d’étudier gratuitement au Japon. Même  si vous n’avez pas la chance d’obtenir la bourse japonaise (JASSO), vous pourriez toujours obtenir les diverses bourses régionale et universitaire accordées aux étudiants français à l’étranger. Donc pour résumer le plus difficile dans tout ça c’est d’obtenir les meilleurs résultats et être assidu. J’ai envie de dire à vos cahiers !

Publicités

Laisser un commentaire